Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2011

Naufrage du logement d'urgence : les enfants d'abord !

"115, logement d'urgenceIl est hors de question qu'une seule famille se retrouve à la rue. Un enfant ne dort pas dehors, en France, en 2011" déclarait au Monde le 20 juillet, Benoist Apparu, secrétaire d'Etat chargé du logement.

Ce même jour, l'observatoire de la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (Fnars) procédait à une enquête auprès des numéros d'appel (115) sur les réponses données aux personnes à la recherche d'un hébergement d'urgence. 

Les conclusions de l'enquête  révèlent que les trois quarts des parents avec enfants qui sollicitent le 115 reçoivent une réponse négative à leur demande, laissant sans hébergement plusieurs centaines d'enfants.

Parmi les 1 105 demandes n'ayant pas donné lieu à un hébergement, 903 sont liées à un manque de places, soit 82%.

enquete Observatoire national FNARSjuillet 2011.pdf

Le Monde du 26 juillet

L'envolée de la dette et des déficits publics de 1981 à 2010 - Le Monde 27 juillet

dette et déficit publics 1981-2010

 

 

 

 

1553239_5_4b8a_la-dette-et-le-deficit-publics-francais-de...

  

Rubrique : les rapports de l'Eté

rapport de la cour des comptes Elysée 2011Parmi les rapports à lire sur la plage ou ailleurs cet été, il y celui de la Cour des comptes sur la gestion de l'Elysée qu’elle juge «plus rigoureuse», des améliorations pouvant cependant être apportées du côté des charges et de la transparence.

 

Les dépenses des services de la présidence ont été «réduites de 113,6 millions d'euros à 112,2 millions d'euros entre 2008 et 2010».

 

La Cour nous fait découvrir le quotidien de la vie du palais en se penchant sur le coût des voyages, celui de l'A330 présidentiel mais aussi sur le coût des repas de la cantine administrative rapport cour des comptes Elysée 2011.pdf

 

29/06/2011

Nice : encore les honneurs du "Canard"

Ciotti,CRP,TF1,Bel,CG06

 

Le Canard Enchaîné-29juin2011.pdf

25/06/2011

Discrédit définitif sur la politique spectacle

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Lors de la séance plénière du 23 juin 2011 relative à l'adoption du compte administratif 2010 du Conseil Général, Eric CIOTTI a donné lecture en séance publique d'un extrait du PV de la séance du conseil d'administration du Collège Ségurane, relatif à l'installation de caméras de vidéo-surveillance. Outre le fait qu'il a volontairement tronqué les propos que j'ai tenus en séance du conseil d'administration, ce qui m'a conduit à le contraindre d'en donner lecture intégrale, Monsieur CIOTTI a omis de préciser que ce procès-verbal n'a toujours pas été adopté en séance du conseil d'administration du collège Ségurane, laquelle doit se tenir le 30 juin prochain. Il a donc donné lecture d'un document juridiquement inexistant.

 

Monsieur CIOTTI est décidément mal placé pour donner des leçons en matière d'éducation, puisque nous apprenons que le même jour, son attachée de presse a joué devant les caméras de TF1 au journal de 13 heures de Jean-Pierre PERNAUT, le rôle de composition de la mère de famille souffrant de l'absentéisme scolaire de son enfant, alors qu'elle n'est pas mère de famille !

Il s'agit d'un procédé honteux qui ternit une fois de plus l'image de notre département et qui jette un discrédit définitif sur la politique spectacle que veut mener Monsieur CIOTTI en matière éducative.

 

 

Marc Concas

Président du Groupe Socialiste, Radical et Ecologiste

Conseil Général des Alpes Maritimes

 

 

voir : http://insecurite.blog.lemonde.fr/2011/06/26/tf1-et-latta...

 

10/05/2011

Opération nettoyage de Printemps ou le "nouveau département" 06

 

opération Printemps du CG06, nouveau département des Alpes-Maritimes,Au lendemain des élections cantonales, la seule « Métropole » issue de la réforme des collectivités territoriales se met en place à Nice, au pas de charge et sur ordre de Christian ESTROSI.

Cependant, aucune étude d’impact n’a été présentée au Conseil Général sur les conséquences de la création de cette Métropole pour notre Département et sa population.

Le Président Eric CIOTTI lance en mai 2011, une grande consultation publique sensée «faire émerger un nouveau département ».

Cette manœuvre lancée quelques jours avant la date limite de prise en compte des dépenses de la campagne pour les prochaines échéances législatives ne trompera personne. Monsieur Eric Ciotti voudrait-il faire supporter aux contribuables du département, une opération de communication électorale ?

Alors que partout en France, les Conseil Généraux de toutes tendances politiques travaillent sur le développement de leur département à l’horizon 2020, ici, les élus de la majorité ont avalisé l’idée d’un département croupion de Nice Métropole.

Que deviendra le reste du département ? Où sont les déclarations sur le thème de la solidarité avancées par la majorité du Conseil Général lors des élections cantonales ?

Que deviendront les projets ambitieux du département alors que les compétences et les fonds qui les accompagnent seront transférés à la Métropole : les routes, les collèges, les zones d'activités, la promotion à l'étranger de son territoire et de ses activités économiques, l'action sociale,  le tourisme, la construction, l'exploitation et l'entretien des équipements et infrastructures destinés à la pratique du sport..?

Le Ministre Laurent WAUQUIEZ dans la surenchère électoraliste sur les bénéficiaires du RSA

 

Wauquiez,RSA,Les élus du groupe Socialiste, Radical et Écologiste du Conseil Général des Alpes Maritimes dénoncent les propositions électoralistes de l’UMP, concernant les bénéficiaires du RSA. Elles ne sont pas dignes de notre République et traduisent une profonde méconnaissance des réalités sociales vécues par nos concitoyens les plus en difficultés.

 Le RSA socle versé par les conseils généraux s’élève à 700 € pour un couple mais seulement à 588 € s’il bénéficie de l’aide au logement. Le SMIC quant à lui s’élève à 1073 €.

Le RSA a été conçu comme une allocation différentielle qui prend en compte tous les revenus afin de favoriser la reprise d’activité. Un couple au RSA ne peut pas gagner plus qu’un couple dont l’un des membres est au Smic. Il est donc totalement inutile voire démagogique de vouloir limiter à 75 % du Smic (804 €) le cumul de tous les minima sociaux.

 

De la même façon, il est totalement injuste et inapplicable de vouloir contraindre chaque bénéficiaire

à effectuer cinq heures de "service social" hébdomadaire sans rémunération supplémentaire.Ces hommes et ces femmes, en grandes difficultés sociales, ne perçoivent ce revenu minimum que dans l’attente d’un véritable emploi qu’ils recherchent pour la plupart activement. Le principe de cette double peine n’est pas acceptable.

 

Les élus du Groupe Socialiste, Radical et Écologiste déplorent la formule de « cancer de la société française » employée par le Ministre à quelques mois de l'élection Présidentielle et qui n’a d’autre but que de stigmatiser une partie de la population. Il est regrettable qu’en période de crise, certains s’autorisent à différencier les « bons » et les« mauvais » pauvres.

 

Loin de ces polémiques, il serait préférable que l’Etat remplissent ses obligations et compense enfin aux Conseils généraux les millions d’euros qu’ils versent au titre du RSA socle relevant de la solidarité nationale.

 

31/03/2011

Liste officielle des Présidents de Conseils Généraux par couleur politique

departements,couleurs des presidents de conseils généraux- 2 PCF - 49 PS - 5 DVG - 2 PRG - 1 Alliance centriste - 1 centriste

- 9 DVD - 3 Nouveau centre - 27 UMP

Il manque Mayotte où l'élection a été reportée à dimanche.

Par ailleurs, le département de Paris, présidé par Bertrand DELANOE, n'a pas de conseillers généraux, mais des conseillers de Paris qui sont renouvelés lors des élections municipales.

Liste_officielle_PCG2011-2014.pdf