Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2018

Subventions votées à la commission permanente du 18 mai 2018

binome2-04-2015.jpgaides aux collectivités.pdf

subv associations dans le domaine social.pdf

subv congrès.pdf

subv culture.pdf

 

12/02/2018

MAG(1)-Département 06 : Travailler de façon constructive, c'est ce que nous faisons au quotidien

 binome-JRV-MLG.jpg

Nous travaillons de façon constructive, dans l'intérêt des populations et des territoires, non partisane, participative, tout en respectant nos convictions : défendre les droits des plus défavorisés, les personnes âgées, les handicapés, les jeunes en difficulté, les femmes victimes de violences....

Nous avons initié le bio dans les assiettes des collégiens et soutenons la plate-forme 06 à table, produits frais, locaux, bio pour les cantines.

Dans notre canton des résultats : sécurisation des routes départementales, pistes cyclables, parking de covoiturage à Mouans-Sartoux, bretelle de la Paoute sur les rails ....

Nous sommes exigeants pour que les collèges publics soient attractifs, qu’ils  bénéficient de rénovations importantes, face au développement des établissements privés.

Quel sera l’avenir de notre Département, et de ses compétences, face au projet de métropolisation prôné par le Gouvernement ?

Marie-Louise Gourdon et Jean-Raymond Vinciguerra

Groupe socialiste et écologiste

Canton Grasse sud-Mouans-Sartoux

 

 

08/12/2017

JOURNAL INFO 06 : le dérèglement climatique

 

JRV photo.jpgLutter contre le dérèglement climatique, réduire les émissions à effet de serre, réduire les pollutions nocives en même temps, c’est un impératif !

Pour sortir des initiatives les plus courantes qui ressemblent beaucoup à du « green-washing » (une généreuse couche de peinture verte et de pure communication), il faudrait, sans doute, recenser les problèmes réels et y remédier de la façon suivante :

Travailler à mettre les camions TIR (Transports Internationaux Routiers) qui traversent le département sur des wagons, la voie nouvelle est ainsi une urgence ;

Repenser l’urbanisme afin de rapprocher les zones résidentielles des zones d’activité et refuser les grandes surfaces commerciales qui drainent des milliers de véhicules vers leurs parkings ;

Remplacer le traitement actuel des déchets par un traitement plus respectueux de notre environnement. Ceci impose de cesser de brûler près de 800.000 tonnes de déchets bruts par an et, par conséquent, de ne plus transporter, par camion, vers les Bouches du Rhône autour de 100.000 tonnes de mâchefers issus de l’incinération des déchets. Ca demande de commencer par lancer une politique de collecte séparée des déchets fermentescibles et des déchets secs pour permettre de produire un compost de qualité et de recycler une part très importante des déchets secs, le tout sans émission de gaz à effet de serre.

Ce ne sont que trois exemples, mais ils montrent qu’il faut, pour progresser, une volonté politique qui manque singulièrement.

Jean-Raymond VINCIGUERRA

Groupe Socialiste et Ecologiste

http://groupe-socialiste-alpes-maritimes.blogspirit.com

 

05/04/2017

JOURNAL 06 - Marchés publics : d'une clause à l'autre, choisissons la solidarité -Avril 2017

 

clause moliere 2.jpgLes marchés publics constituent un puissant moteur économique. Le Droit Français et Européen s’opposent à toute discrimination fondée sur la nationalité des candidats européens à un marché public. La clause dite « Molière » exigeant dans les marchés de travaux que les ouvriers parlent français n’est conforme ni au Droit ni à l’esprit européen. 

En revanche, l’idée de mettre cette puissance au service des hommes et de l’environnement s’est développée progressivement en France à la faveur de la directive européenne de mars 2004, et renforcée avec la réforme des marchés publics d’avril 2016. Les collectivités locales peuvent insérer des critères et des clauses sociales et environnementales avec par exemple la faculté de réserver leurs contrats aux opérateurs économiques employant au moins 50 % de personnes handicapées ou défavorisées ou répondre aux enjeux climatique.

L’Agence Régionale Pour l'Environnement & l'écodéveloppement (L'ARPE), agence publique régionale, forte d'une expérience de plus de 35 ans, aide et accompagne les collectivités à mettre en œuvre le développement durable dans leurs marchés publics.  5 des 6 départements de la Région y adhérent. Il serait souhaitable que le département 06 choisisse de les rejoigne.

 

Marie-Louise GOURDON

Groupe Socialiste et Ecologiste

Conseil départemental des Alpes Maritimes

http://groupe-socialiste-alpes-maritimes.blogspirit.com

 

07/03/2017

Femmes dans le sport en débat : 7 mars 2017

sport,femmes,marie-louise gourdonLe journée des "droits de la femme"  sera l'occasion de s'interroger sur les femmes dans le sport.

Voir l'article ci-dessous :

femmes dans le sport en débat-MLG-NM-7-03-17.jpg

08/07/2014

JOURNAL INFO 06-Qui dit sport de nature, dit qualité de l'alimentation, dit équilibre et santé

 cantine-tm104.jpg

Avec le Grenelle de l’environnement, la France s’est engagée à introduire 20% de produits biologiques dans les cantines à l’horizon 2012. Une commune l'a fait dans les Alpes-Maritimes. Depuis 2012, les repas servis au quotidien dans les cantines sont 100% bio et locaux.

Pour couvrir les besoins, une régie municipale agricole a été créée en 2011. La mairie a transformé un ancien domaine agricole de 4 hectares en potager municipal. Un agriculteur communal a été recruté pour produire des légumes bio destinés aux restaurants scolaires. Depuis 2012, la régie produit les légumes nécessaires pour couvrir 100% des besoins des cantines, la viande, les produits laitiers proviennent de fournisseurs locaux. Les enfants participent plusieurs fois dans l'année aux activités de la régie agricole.

Le département peut le faire pour ses collèges, son agriculture et ses enfants. Un projet est à l'étude, nous soutenons sa réalisation.

 

Marie-Louise Gourdon

Maire-adjointe de  Mouans-Sartoux 

Conseillère générale des A.M.

06 86 71 10 70

10/03/2014

Le nouveau projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement

personnes âgées.jpgLe nouveau projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement est un projet global de société. Il prévoit :

L’accès aux aides techniques et actions de prévention : Aménagement du domicile, téléassistance..

► Le développement des politiques de l’habitat prenant en compte l’avancée en âge

► Un Plan exceptionnel d’aide à l’investissement pour rénover les foyers-logement

Un acte II de l’APA à domicile : près de 60% des bénéficiaires de l'APA vivent à leur domicile.

  • Les plafonds d’aide mensuels de l’APA seront revalorisés de 400 euros en GIR 1, de 250 euros en GIR 2, de 150 euros en GIR 3 et de 100 euros en GIR 4.
  • Diminuer le reste à charge. Aucun bénéficiaire de l’allocation de solidarité (ex minimum vieillesse) n’acquittera plus de ticket modérateur.
  • La professionnalisation des aides à domicile et l’amélioration de leurs conditions de travail
  • La création d’une aide au "répit" permettant aux aidants de s'absenter quelques jours en garantissant le relais auprès de l'aidé

 

Marie-Louise GOURDON

Présidente du Groupe Socialiste , Radical, Écologiste et Apparenté

Conseil Général des Alpes Maritimes

http://groupe-socialiste-alpes-maritimes.blogspirit.com

 

05/11/2013

INFO 06 :Pour un accueil d'enfants de qualité - novembre 2013

 

petite enfance.jpg 

Favoriser un éveil précoce et de qualité, laisser le libre choix aux familles de confier leur enfant à un mode d’accueil adapté, tels sont les enjeux majeurs de la petite enfance.

En 1988, le Département octroyait des subventions aux établissements d’accueil de jeunes enfants gérés par des associations ou des communes de moins de 10 000 habitants.

La subvention en fonctionnement correspondait à une participation par place à la journée, de 8,50 €.

En raison de l’arrivée d’entreprises de crèches « particulièrement dynamiques » la majorité départementale a choisi de modifier le taux de subvention en fonctionnement qui passe à 15 % en 2013, à 10% en 2014.

Les subventions en investissement sont supprimées.

Nous dénonçons ce mauvais choix qui va à l'encontre de l'intérêt des familles, alors que 11 999 enfants sont nés en 2011 dans le 06 et seules 59 communes sur 163 sont dotées de crèches ou de relais d’assistantes maternelles.

 

Marc CONCAS

Président du Groupe Socialiste,Radical et Ecologiste

Conseil Général des Alpes Maritimes

http://groupe-socialiste-alpes-maritimes.blogspirit.com