Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2017

Lycée Tocqueville : Tragédie évitée

binome2-04-2015.jpgCommuniqué de Presse du 16 mars 2017

Nous partageons l'émotion qu'ont ressentie les élèves, les équipes pédagogiques et la direction du lycée, l'ensemble des personnels et les familles, lors des événements qui se sont produits aujourd'hui au Lycée Tocqueville.

Nous transmettons nos vœux de prompt rétablissement au proviseur du lycée et aux personnes blessées. Nous félicitons les forces de sécurité, les services de l'éducation nationale et ceux de la ville de Grasse dont la rapidité d'intervention a permis de mettre fin à ce drame en milieu d'après-midi, drame qui aurait pu tourner à la tragédie.

Marie-Louise Gourdon et Jean-Raymond Vinciguerra,

Conseillers départementaux de Grasse-Sud- Mouans-Sartoux

20/02/2017

Les recours rejetés sur le prolongement de la pénétrante Cannes-Grasse

Le Tribunal Administratif de Nice a rendu ses jugements et rejeté les requêtes présentées par deux associations, une société, ainsi qu'une riveraine du chemin des Chênes.

Voir la totalité de l'article ci-dessous :

NM 2017-02-18 DUP PCG jugement TA.jpg

30/01/2016

Pour une expérimentation "zéro déchets" sur l'Agglo du Pays de Grasse

NM 2015-01-27 PEDMA JRV (2).jpgLes objectifs pourtant limités du Plan départemental votés il y a 5 ans ne sont toujours pas atteints.

La loi prévoit pourtant le recyclage de 45 % des ordures ménagères résiduelles et de 75 % des emballages.

Jean-Raymond Vincigerra plaide pour une expérimentation "Zéro déchets" grandeur nature sur la Communauté d'Agglomération du Pays de Grasse

NM 2015-01-27 PEDMA JRV (2).jpg

01/10/2015

PLU de Grasse - précision de Jean-Raymond Vinciguerra

NM-JR PLU Grasse.pdf

16/09/2015

Rendre le centre de Grasse plus facile d’accès, c’est possible !

Grasse.jpg Pour faire suite à mes propositions dans Nice Matin  NM 2015-09-16 Jeu de Ballon.jpg

Tout d'abord, il convient de désencombrer le centre des véhicules « ventouses » garés n'importe où, et le rendre plus accessible par les Transports en Communs (TC) et moins par les véhicules individuels.

Les espaces ainsi dégagés pourront être aménagés pour les habitants et piétons du centre ancien, ce sera un progrès ; je n'invente rien, ces solutions ont réussi ailleurs,

Second aspect des solutions : les parkings de centre-ville peuvent adopter des tarifs préférentiels pour les résidents et les commerçants du centre-ville, ça aussi ça se fait ailleurs,

Troisième aspect : si des TC directs (Hameaux-Centre) peuvent redonner envie aux habitants des hameaux  de venir au centre-ville, dans ses commerces et ses équipements culturels, il ne faut pas oublier qu’ils rendent des services dans l'autre sens permettant aux habitants du centre d'accéder aux services installés en immédiate périphérie (grandes surfaces et administrations). Plus on favorise des TC intelligents (directs) plus on fluidifie la circulation en changeant l'offre de déplacement.

Enfin, Grasse dispose de quantité de traverses et d'escaliers qui peuvent être aménagés, mécanisés, couverts pour favoriser les déplacements piétons... Y installer des équipements pour personnes à mobilité réduite.

Il y a tant de choses à faire dans cette ville, auxquelles il aurait été et serait encore utile de réfléchir au lieu de combler chaque espace libre avec toujours plus d'immeubles.

Jean-Raymond Vinciguerra