Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2016

JOURNAL INFO 06-budget 2016-sans provocation

Le budget du département 2016 sans provocation

Avec les évènements dramatiques de 2015 et le résultat des élections régionales, la Concorde voulue par le Président de la République est possible voire nécessaire.

Au département, le groupe socialiste et écologiste vote de nombreux rapports, il fait des propositions constructives, parce que le travail des services doit être reconnu et les missions doivent être remplies efficacement

Les prévisions de recettes 2016 sont extrêmement prudentes, voire sous-estimées, notamment sur le montant des droits de mutation, 1ère source de recettes du département (370 M€). En 2015 le produit a progressé de 7.8 %, plus que prévu. En 2016, il progresserait de 1.4 % alors que le marché de l’immobilier repart depuis le mois d’août ?.. Malgré ces moindres recettes le département dégagerait 170M€ d’épargne.

Alors pourquoi est-il prévu d’inscrire seulement 11 mois de versement d’allocation de RSA sous prétexte d’une compensation insuffisante de l'État qui ne date pas d’hier. Pourquoi faire de telles annonces à l’encontre de nos concitoyens déjà les plus en difficulté, alors que nous savons que la CAF paiera les 12 mois de RSA ?

Marie-Louise Gourdon, Jean-Raymond Vinciguerra

Groupe Socialiste et Ecologiste

Conseil départemental des Alpes Maritimes

http://groupe-socialiste-alpes-maritimes.blogspirit.com

 

21/12/2015

BP 2016 du Conseil Départemental : le groupe vote "contre"

 photo.JPG

Pour terminer,

Nous réitérons notre souhait de voir inscrits dans votre prévision de budget les 12 mois du RSA et non 11 mois.

Ce rapport a été rédigé avant le résultat des élections régionales.

Peut-être pourriez-vous aujourd'hui présenter les choses différemment au vu de ce que nos concitoyens ont exprimé dans les urnes.

L'apaisement est nécessaire, loin des polémiques.

 Nous avons tous à œuvrer dans un sens constructif, au service de nos concitoyens.

Pour reprendre l'image de la Concorde, ce serait un bon signal.

 Mais vous comprendrez que nous ne pourrons pas voter favorablement ce budget

 

Intervention complète Marie-Louise Gourdon, Présidente du Groupe BP2016-intervMLG.pdf

30/11/2015

Journée d’ouverture de la Conférence des parties à la convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP21)

cop21,françois hollande,climatLe Bourget – Lundi 30 novembre 2015
Monsieur le Secrétaire général des Nations unies, cher BAN Ki-moon,
Mesdames, Messieurs les chefs d’Etat et de gouvernement,
Madame la Secrétaire exécutive de notre conférence,
Mesdames, messieurs les ministres,


C’est un jour historique que nous vivons. La France accueille 150 chefs d’Etat et de gouvernement, des milliers de délégués venus de tous les continents. Jamais une conférence n’avait accueilli autant d’autorités venues d’autant de pays. Jamais, je dis bien jamais, l’enjeu d’une réunion internationale n’avait été aussi élevé, car il s’agit de l’avenir de la planète, de l’avenir de la vie.
Et pourtant il y a 2 semaines, ici même à Paris, c’est la mort que semait un groupe de fanatiques dans les rues. Je veux ici vous exprimer la reconnaissance du peuple français pour toutes les marques de soutien, tous les messages, tous les signes d’amitié que nous avons reçus depuis le 13 novembre.

Ces événements tragiques nous affligent, mais en même temps nous obligent. Ils nous forcent à nous concentrer sur l’essentiel. Votre présence soulève un immense espoir que nous n’avons pas le droit de décevoir, car ce sont des peuples et des milliards d’êtres humains qui ont le regard porté sur nous.

Je n’oppose pas la lutte contre le terrorisme à la lutte contre le réchauffement climatique. Ce sont deux grands défis mondiaux que nous devons relever, parce que nous devons laisser à nos enfants davantage qu’un monde libéré de la terreur. Nous leur devons une planète préservée des catastrophes, une planète viable.


L’année que nous venons de vivre a été l’année de tous les records : record de températures, record de concentration de CO2, record du nombre d’événements climatiques extrêmes : sècheresse, inondations, cyclones, fonte des glaces, hausse du niveau de la mer, acidification des océans. Les victimes de ces phénomènes se comptent par millions et les dommages matériels par milliards. Aucun pays, aucune région n’est à l’abri des effets du dérèglement climatique.

Comment accepter que ce soient les pays les plus pauvres, ceux qui émettent le moins de gaz à effet de serre, ceux qui sont les plus vulnérables qui soient encore davantage touchés.

C’est au nom de la justice climatique que je m’exprime aujourd’hui devant vous. C’est au nom de la justice climatique que nous devons agir. Prenons conscience de la gravité de la menace sur les équilibres du monde. Le réchauffement annonce des conflits comme la nuée porte l’orage, il provoque des migrations qui jettent sur les routes plus de réfugiés que n’en génèrent les guerres. Des Etats risquent de ne plus pouvoir satisfaire les besoins vitaux de leur population avec des risques de famine, d’exode rural ou d’affrontements pour accéder à ce bien de plus en plus rare qui s’appelle l’eau.
Oui, ce qui est en cause avec cette Conférence sur le Climat, c’est la paix.

Lire la suite

06/11/2015

Les orientations budgétaires du département entre baisse des dotations et augmentation du produit de la fiscalité indirecte

photo.JPG

J'aimerais que nous laissions les outrances verbales, les propos excessifs à la porte de notre assemblée. Ils abusent et désabusent nos concitoyens. Lorsqu’on lit dans le document qui nous est soumis les termes « catastrophique, calamiteux, exceptionnellement dégradé », et j’en passe...

On n’aide pas à comprendre, on apporte de l’eau aux moulins du déclinisme.

 Voyons la situation avec réalisme.

 Le chômage est bien entendu encore bien trop élevé, mais il a reculé de 0,7  % en septembre par rapport à août. Soit la plus forte baisse depuis la fin de 2007. Le sort des jeunes s'améliore : ce sont eux qui profitent le plus du mouvement et ce depuis quatre mois consécutifs.

Le Figaro titrait en 2011 : «  le nombre de chômeurs a augmenté de 5,6% en 2011, soit 152 000 chômeurs de plus! »

 De 2008 à 2012 on était passé de 3 millions de chômeurs à 4,2M. Un autre journal titrait : "c'est l'échec du mandat de Sarkozy".    lire l' intervention MLG-DOB et DM1.pdf

 

30/09/2015

Modification du temps de travail pour les agents départementaux : Aucune concertation avec les agents et les syndicats du Conseil Départemental

code travail.jpg - Informer directement les agents d’une décision prise unilatéralement par le Président et mettre les organisations syndicales devant un fait accompli c’est une méthode brutale qui permet de constater ce qu’est la politique sociale de la droite quand elle est au pouvoir.

- La bonne gestion des personnels exige qu'une concertation ait lieu pour discuter de questions aussi importantes et pour maintenir un climat sain dans la collectivité.

 - Les contraintes budgétaires sont réelles et la dette importante du Département l'est encore plus. Toutefois le budget de fonctionnement du département est largement abondé par les contribuables locaux, la population attend légitimement en retour un service public apte à satisfaire ses demandes.

 - La mise en cause des conditions de travail ne concerne pas que les agents du CD06 mais bien toute la population. Le maintien de services publics de qualité passe par le respect des personnels qui s’impliquent de tous les jours dans leur action au service des habitants.

 - Nous sommes très attachés aux 35h et l’ensemble des salariés aussi, il n'est pas question d'y toucher.

 - Enfin, l'évocation de la baisse des dotations de l’Etat est une manœuvre politicienne qui cherche à reporter sur le gouvernement le mécontentement engendré par une décision du Président du CD06.

 Marie-Louise Gourdon – Jean-Raymond Vinciguerra

Conseillers départementaux des Alpes-Maritimes

RTT Nice matin29-09-2015.pdf

25/06/2015

Compte administratif 2014- le groupe vote contre

marie louise gourdon, jr vinciguerra

En cette période dargent rare, je voudrais insister sur limportance de placer les besoins en services publics de la population au centre des choix budgétaires de notre collectivité,  que ce soit en investissement ou en fonctionnement.

Ceux-là se voient parfois moins, mais ils sont tout aussi importants.

Nous devons remettre l'humain au cœur de l'action de notre département. Cela sonne comme une évidence.

C’est sans surprise que nous voterons contre l’exécution de votre budget 2014.

Intervention de Marie-Louise GOURDON Présidente du groupe :   CA2014-25-06-2015intervention Présidente du Groupe Socialiste et écologiste.pdf

Quelques chiffres : Comparaisons CA 2014.pdf

Pour aller plus loin : http://alize2.finances.gouv.fr/departements/tableau.php

 

Autres dossiers du jour :

Accord-vente CICA-25-06-2015.pdf

 

Le groupe vote contre les motions présentées par la Majorité

 Motion académie de Nice - juin 2015.pdf -Pour Jean-Raymond Vinciguerra,  il convient d'être sérieux  et de débattre avec les instances de l'éducation nationale de ce dossier non abouti. Le vote de cette motion n'est par exempte d’arrières pensées politiciennes.

Motion soutien aux communes rurales.pdf
Pour Marie-Louise Gordon qui s'est battue à la CDCI pour l'autonomie des communes voir cette motion est uniquement dirigée contre la loi portée par le Gouvernement

 http://groupe-socialiste-alpes-maritimes.blogspirit...

 Solidarité territoriale :

aides aux collectivités-juin2015.pdf

aides collectivités-decisions de principe-juin2015.pdf

24/04/2015

Séance d'installation dans les commissions et organismes - 24 avril 2015

20150402-CG06-installationDSC05668.jpg

Marie-Louise GOURDON et Jean-Raymond VINCIGUERRA participeront aux commissions et organismes suivants :

Commissions et organismes -24 AVRIL 2015.pdf

02/04/2015

Séance d'installation de la nouvelle Assemblée départementale

marie louise gourdon,jean raymond vinciguerraLe Conseil Départemental est avant tout une collectivité de proximité avec ses compétences axées sur les solidarités humaines et territoriales.

Notre Assemblée élue pour 6 ans change de visage. L'objectif de Parité est enfin atteint 50 %. Les femmes élues vont apporter leur talent et leurs compétences.

Jean-Raymond Vinciguerra et moi-même formons le Groupe Socialiste et Ecologiste. Nous continuerons à travailler aux services des habitants du département sans rien renier des convictions profondes qui nous animent.

Après la Parité, un autre combat est à mener. Le message porté par le coup de semonce du score d’un parti extrême ces 22 et 29 mars doit être analysé et entendu.

Les débats politiques sont parfois loin de l'essentiel.  L'avenir peut se construire autrement, à partir d'un modèle démocratique moins partisan, plus participatif, plus intelligent, plus constructif.

Ce modèle est exigeant, mais il peut fonctionner si on prend la peine de le mettre en place. Il y a là une urgence démocratique.

 

Marie-Louise GOURDON

Présidente du Groupe Socialiste et Écologiste

 

Intervention Présidente du Groupe Socialiste et écologiste.pdf