Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2020

RSA/ASS/AER : aide exceptionnelle de fin d'année

euros.jpgLe Décret n° 2020-1746 du 29 décembre 2020 prévoit l'attribution de cette aide exceptionnelle aux bénéficiaires du revenu de solidarité active et aux bénéficiaires de l'allocation de solidarité spécifique, de la prime forfaitaire pour reprise d'activité et de l'allocation équivalent retraite. Le montant est fixé à 152,45 euros.pour une personne seule, il est majoré lorsque le foyer comprend plusieurs personnes.

29/12/2020

Vers un report des scrutins départementaux et régionaux en juin 2021

scrutin.jpgLe déroulement de la campagne électorale étant perturbé par les mesures de confinement et de couvre-feu, le Projet de loi, présenté au Conseil des ministres le 21 décembre, prévoit le report à juin 2021 des scrutins pour le renouvellement des conseils départementaux et des conseils régionaux, ainsi que le renouvellement des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique

 

18/12/2020

Budget 2021 : Unanimité de mise sur le vote du budget de crise du département

visio ssession -18-12-20.jpgLes crises s’enchaînent depuis le début de l’année 2020 sur les Alpes-Maritimes et mettent en lumière la solidité des services publics « à la française » et parmi eux ceux du Département en charge des solidarités sociales et territoriales. Face aux circonstances exceptionnelles actuelles et à la très forte adversité, la solidarité est de mise et les élus du groupe Socialiste et Ecologiste soutiennent l’action menée par le Département. voir : Intervention BP ML Gourdon 18-12-2020.pdf 

 2020 aura vu le département agir tous les fronts :

- trouver des masques pour faire face à la crise sanitaire d’abord, apporter des soutiens financiers aux personnels de santé, aux artistes, aux petits commerces et entreprises pourvoyeuses d’emploi local très dépendant du tourisme afin de les aider à s’adapter pour passer le cap difficile de cette année perturbée par la Covid-19.

- Renforcer la sécurité et soutenir les victimes du terrorisme qui a une nouvelle fois frappé notre territoire.

- déblayer les dégâts et reconstruire des routes et des ponts pour désenclaver les habitants des vallées sinistrées et leur porter secours. Des travaux très importants sont en cours.

L’avenir de nos territoires se construit aujourd’hui et devra tenir compte du réchauffement climatique.  L’ensemble des Alpes-Maritimes, si bien nommé, est devenu une zone à risques. C’est à cette échelle que la reconstruction en amont et les nouveaux projets en aval, sur la plaine du Var notamment, devraient être repensés, voire revus pour assurer la sécurité sur le long terme.

Nous sommes prêts à participer à cette réflexion.

Face à la souffrance des personnes et des territoires touchés par ces crises, c’est la solidarité qui s’impose.

marie louise gourdon,budget 2021 consil departemental des alpes-maritimes,jean raymond vinciguerra

 

BP 2021 politique Geen deal, qui décide ? Quel rôle pour les élus ?

assemblee 18-12-2020 jr.jpgLa transition écologique ou énergétique, c’est avant tout de la sobriété, du renoncement à l’individualisme, des propositions de déplacements alternatifs et collectifs, de l’isolation des bâtiments. Jean-Raymond Vinciguerra annonce qu'il ne peut pas participer à un vote sur un programme pluriannuel pour lequel il était convenu que son élaboration associerait les élus alors que, finalement ils ne l’ont pas été. l'intervention complète est ici : MISSION GREEN DEAL INTERVENTION JRV 18-12-2020docx.pdf

06/11/2020

6 projets routiers pour le département

Lors de la Commission Permanente du Conseil Départemental du 06/11/2020, a été validée une convention de cofinancement d'une série de 11 projets routiers qui concernent la Région toute entière, d'un montant total de 420 Millions d'Euro.

6 de ces projets concernent les Alpes-Maritimes dont 2, la Métropole NCA.

La répartition des coûts n'a pas été négociée globalement, mais en fonction du coût estimé de chaque ouvrage.

Ci-dessous le tableau récapitulatif des projets et des financements. On notera un "reste à financer" de 100 Millions d'Euro,

Le souci est le suivant : Sauf le Car à Haut Niveau de Service (CHNS) d'Antibes-Villeneuve Loubet ; les choix "routiers" de cette convention sont essentiellement autoroutier (échangeurs, diffuseur...)

De l’argent public pour aménager les sorties et entrées de l’autoroute A8 ; mais pour les "points noirs" routiers départementaux  identifiés depuis novembre 2004, rien n'est prévu.

C'est ce qui a motivé l'intervention de Jean-Raymond Vinciguerra : des inscriptions au contrat de plan pour des aménagements autoroutiers et rien pour les "points noirs" répertoriés depuis des années et corrigés au long des budgets qui subissent de régulières baisses de dotation de l'Etat.

session plan routier 6-11-2020.jpg

DOB 2021 - DM1 2020 : Front commun des élus face aux crises et solidarité avec les vallées sinistrées

FT-EC-PG.jpeg

Dans le contexte extraordinairement difficile que traverse le Département, le groupe vote pour la décision modificative n°1 du Budget 2020 axée sur la lutte contre le Covid et les aides et investissements dont les habitants des vallées ont besoin.

 

Le front commun des élus départementaux face à cette crise sans précèdent est un signe fort de solidarité dont les habitants des vallées ont besoin.

 

JR.jpeg

Marie-Louise Gourdon et Jean-Raymond Vinciguerra s'y associent pleinement en soulignant la magnifique solidarité qui s’est manifestée, tant au niveau départemental, qu’au niveau national et qui s’est traduite par des dons, des aides en bénévoles et en matériel.

 

Intervention complète de Marie Louise Gourdon MLGourdon assemblee 6-11-2020.pdf

 

 

02/11/2020

Lutte contre les violences intrafamiliales durant le confinement : rappel du dispositif alerte pharmacie

Le dispositif « alerte-pharmacie »  permet aux victimes de violences intrafamiliales de pouvoir se signaler auprès de leur pharmacien qui contactera les forces de l’ordre. Pérennisé à la sortie du confinement, ce dispositif est activé auprès des 22 000 officines en France métropolitaine ainsi qu’en outre-mer.

Chaque victime ou chaque proche de victime (familles, amis, voisins, collègues, etc.) peuvent dès lors alerter un pharmacien à tout moment. Afin de prendre en charge au plus vite les victimes, les forces de police et de gendarmerie ont reçu consigne du ministère de l’Intérieur d’intervenir en urgence pour les appels provenant des pharmacies. Pour rappel, l’attestation de déplacement mise en place durant le confinement n’est pas nécessaire en cas de danger immédiat.

 

En cas d’urgence et de danger immédiat :

  • Appeler le 17
  • Utiliser le 114 par SMS

Pour un conseil, une orientation ou signaler un fait de violences :

➠ Le portail de signalement des violences sexuelles ou sexistes fonctionne 24/24 et 7/7, il permet d’entrer en relation par tchat avec un policier ou un gendarme spécifiquement formé, depuis un mobile ou un ordinateur, de façon tout à fait anonyme, aux adresses suivantes :

www.signalement-violences-sexuelles-sexistes.gouv.fr ; ou depuis le site service-public.fr.

➠ Il existe des associations nationales ou locales pouvant prendre en charge les personnes concernées. Elles sont référencées sur le site www.stop-violences-femmes.gouv.fr ;

➠ Le numéro d’appel 3919 violences femmes info est un numéro gratuit d’écoute et d’information anonyme (ouvert du lundi au samedi de 9h à 19h pendant la période du confinement). Ce numéro n’est pas repérable sur les factures et les téléphones. Ce numéro pourrait utilement être repris sur les écrans vidéos ou sur les tickets de caisse

➠ Le numéro d’appel 119 « Allo enfance maltraitée » est un numéro gratuit d’écoute au service de l’enfance en danger. Ce numéro n’est également pas repérable sur les factures de téléphone

➠ Par SMS en recourant au 114. Les victimes de violences intrafamiliales peuvent, pendant la période de confinement, appeler les urgences par un mode de communication silencieux en recourant au 114, numéro d’urgence destiné aux personnes sourdes et malentendantes.

 

Communiqué complet du ministère : ici

09/10/2020

Session extraordinaire - soutien aux vallées suite à la tempète Alex

A l’ASSEMBLEE EXTRA _ OCT.jpgunanimité, les élus de l'assemblée départementale ont voté ce matin, des mesures d'urgence suite au passage de la tempête qui a ravagé les Vallées de la Tinée, la Vésubie et de la Roya le 2 octobre dernier.

LA CATASTROPHE CLIMATIQUE DES VALLÉES : ÉMOTION, COMPASSION ET SOLIDARITÉ - DÉJÀ LES EFFETS DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Discours de Marie-Louise Gourdon Présidente du groupe lors de séance extraordinaire du Conseil Départemental du 9 octobre 2020.

Nous pensons tout d’abord aux personnes qui ont perdu la vie et à leurs familles qui vont vivre avec ce terrible souvenir, et nous leur présentons nos plus sincères condoléances. Nous pensons aussi à ceux qui ont perdu leur maison, leurs biens, leur travail, à tous ceux qui ont tout perdu.

Les images terrifiantes que nous avons vues ne s’effaceront pas de nos mémoires, de même que les témoignages poignants que nous avons pu entendre de la part des habitants qui ont vécu cette catastrophe et qui souvent se sont porté secours les uns les autres dans des conditions extrêmes. En plus des dégâts matériels, c’est un terrible traumatisme humain qu’il va aussi falloir réparer.
Nous pouvons féliciter le préfet et le remercier d’avoir décrété l’alerte rouge. En recevant l’avis d’alerte le jeudi pour le lendemain, nous en avions été étonnés puisque nous n’avions pas vu d’alerte météo particulière. Or si M. le Préfet n’avait pas émis cette alerte, il y aurait eu sur les routes le vendredi après-midi les parents ramenant leurs enfants, les tran
sports scolaires, etc. Cette alerte rouge a épargné sans doute beaucoup de vies. Nous pouvons donc lui transmettre toute notre reconnaissance pour son anticipation de la catastrophe.

Nous exprimons aussi une reconnaissance sans limites envers tous LES SECOURS qui ont été mobilisés au péril de leur vie et qui ont fait preuve d’une abnégation au-delà du courage. Nous pensons aux pompiers, aux gendarmes, et à tous ceux qui étaient ou qui sont allés sur le terrain pour sauver les habitants et mettre les personnes en sécurité au péril de leur vie, comme cela a été le cas pour Bruno Kohlhuber qui a perdu la vie. Et nous ne connaissons pas encore l’ampleur de ces actes de courage.

Je suis également époustouflée devant L’INCROYABLE EFFICACITÉ DES MOYENS qui ont été mis en place immédiatement, malgré les lourdes difficultés logistiques. Aujourd'hui, il nous est déjà annoncé que certains accès routiers essentiels vont rouvrir, même s’il reste encore des hameaux isolés. Les communications sont quasiment rétablies, et l’électricité est revenue pratiquement partout. Ce sera peut-être plus long pour l’eau potable.

Nous voyons aussi le lien social et médical se remettre en place, avec les infirmières et assistantes sociales qui font tout leur possible pour aller aider et assister les personnes.

Je suis admirative face à la mobilisation rapide de de Force 06, de l’armée, du SDIS, d’ENEDIS, des services départementaux, des services de la Métropole, des services communaux, et face à tout ce qui a été mis en place avec une rapidité et une efficacité extrêmes.

Ce sont des services publics indispensables, et de telles circonstances en démontrent toute la valeur.

Nous pouvons nous féliciter aussi de L’EXISTENCE DE LA LIGNE FERROFIAIRE DE LA ROYA .

Cette ligne séculaire a en grande partie résisté et elle a permis d’acheminer les secours, les collectes de solidarité, etc., jusqu’à Breil pour un transport ensuite par hélicoptère.

Je voudrais aussi souligner le travail de la Chambre d’Agriculture et des organismes agricoles qui ont immédiatement pris conscience que sur ces montagnes se trouvaient des alpages, avec des éleveurs et des troupeaux dans l’incapacité de redescendre. Ils se sont rendus en hélicoptère sur chaque alpage à la rencontre de ces éleveurs pour voir ce dont ils avaient besoin. C’est important, puisqu’avant de revivre, il faut déjà survivre, et c’est ce qui a été fait.

DES SOLIDARITÉS DE TOUT LE DÉPARTEMENT ET DE TOUTE LA FRANCE

Toutes les solidarités qui se sont manifestées sont touchantes. L’ensemble du département s’est mobilisé, mais aussi la France entière. Nous avons pu constater, comme cela avait été le cas en 2015, ces élans de solidarité et cette réactivité.

Parmi ces solidarités, je souligne la solidarité entre éleveurs et agriculteurs, d’une vallée à l’autre. Je souligne aussi la solidarité de la communauté des Harkis de Mouans-Sartoux qui a lancé une collecte en soutien à la communauté des Harkis de Breil-sur-Roya. Toutes ces actions montrent que le monde a du cœur et cela se manifeste dans les moments où l’on en a besoin.

LES EFFETS DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE SONT DÉJÀ LÀ

Vous avez parlé de violence climatique. Je pense que nous devons rester humbles et vigilants dans ce domaine. Nous pensons tous au réchauffement climatique, et c’est un facteur qui amplifie les phénomènes exceptionnels auxquels nous sommes confrontés. Les effets du réchauffement c’est déjà ici et maintenant, comme l’a souligné le climatologue Jean Jouzel.session extraordinaire 9 octobre 2020,tempete alex,vallées,royas,vesubie,tinéemarie louise gourdon,jean raymond vinciguerra

Il faut le nommer pour que chacun en prenne conscience.

Cela devra donc constituer une priorité dans nos actions et nos interventions, dans le cadre du Green Deal que le Département a lancé, avec une réflexion sur la mise en sécurité des biens et des personnes.
En effet, nous ne pouvons que constater aujourd'hui que tout notre département est à risque. Depuis quelques années, les catastrophes liées au climat se multiplient et s’intensifient. De la mer à la montagne, du nord au sud et d’est en ouest, nous sommes vulnérables.

Désormais, lorsque des intempéries se produisent, chacun, où qu’il se trouve dans le département, lève les yeux au ciel et se demande jusqu’où cela va aller. Il s’agit donc d’une préoccupation majeure, pour aujourd'hui et pour demain. S’adapter au risque, se prémunir, mais aussi travailler sur les causes.

Avec beaucoup d’humilité, nous nous associons à cet élan de soutien, aux financements prévus par le Département et nous exprimons à nouveau notre reconnaissance envers tous ceux qui ont apporté leur aide dans ce moment terrible.

 Groupe socialiste et écologiste : Marie-Louise Gourdon et Jean-Raymond Vinciguerra

mesures session extraordinaire 8 oct 2020.pdf

CD06 s extra vallées.jpg