Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2013

Le SIVADES abandonne un projet d'incinérateur mais la partie n'est pas gagnée

incinerateur grasse,vinciguerra,sivades

Le SIVADES abandonne un projet de traitement que nous combattions, c’est une bonne nouvelle, pour autant il ne faut surtout pas laisser croire que la partie est gagnée.
Les "solutions" avancées par les membres du comité syndical du SIVADES méritent d’être éclaircies.

Appeler le Conseil Général à la rescousse c’est demander à brûler ailleurs ce qu’on renonce à brûler ici. Les populations concernées à Antibes-Vallauris et à l’Ariane ne l’accepteront pas et c’est parfaitement légitime.

S’en remettre au Conseil Général, c’est accepter à terme l’application de son Plan des Déchets qui prévoit toujours un centre de valorisation thermique, donc un incinérateur, à l’ouest du département.

Le revirement de Monsieur Leleux, qui, depuis quelques jours affirme qu'il refuse  l’incinération - brûlant en quelque sorte ce qu’il a adoré – et qui, dans le même temps, rejette l’installation d'un centre de compostage sur le site où il avait accepté, sans réserve, un incinérateur, nous interroge : serait-il à nouveau favorable à l’implantation (de quoi ?) aux Roumiguières ?

Le plan des déchets est l’objet d’un recours auprès du Tribunal Administratif, nous ne le retirerons pas.

Nos propositions alternatives visent un meilleur respect de la loi en matière de gestion des déchets et de recyclage réel. Pour y parvenir il faut convaincre nos décideurs départementaux que bien des habitudes doivent être abolies, comme la collecte des déchets en mélange ou les centres de traitements massifs et très centralisés qui, au prétexte d’économie d’échelle ne sont que des solutions de facilité pour les prestataires de services et produisent de piètres résultats.Le forum associatif départemental des déchets va se réunir la semaine prochaine afin d’élaborer une réponse commune des associations de riverains et de défense de l’environnement à ce problème qui est départemental.

Ceux qui souhaitent diviser les associations n'y parviendront pas.

Jean-Raymond VINCIGUERRA


13/12/2012

Conseil Général : un budget de récession pour 2013

concas,gourdon,vinciguerra,mottard

Premier constat : avec les effets cumulés de la crise et de la création de la métropole, nous avons, avec 1 304 millions d’euros, le budget le plus faible depuis 2007, ce qui traduit une perte d’influence de notre institution....Vote contre du Groupe

La suite : BP2013-intervention P MOTTARD.pdf

 

Les comparaisons entre départements de plus d'un million d'habitants reposent  sur la base du dernier Budget (2012) de la DGCL

 

 

 

Principales interventions sur les rapports :

 

Plan des déchets : Abstention du groupe contrats d'objectifs BP 2013 JRV.pdf 

 

Opération d'Intérêt National de la plaine du Var vote contre du groupe OIN -JRV-BP_2013.pdf

 

Education : ML Gourdon- éducation du 13 décembre 2012.pdf

 

 

 

22/11/2012

Transport d'électricité - quel schéma décennal de la RTE pour la région PACA ?

rte, pacaConformément aux missions qui lui sont confiées par le législateur, RTE présente son nouveau schéma décennal de développement du réseau de transport d'électricité. Il précise les conséquences sur les infrastructures du réseau des évolutions en cours ou à venir du système électrique.

 Pour la Région PACA :

Les taux de croissance de la consommation électrique sont supérieurs à la moyenne nationale. Ainsi le taux moyen annuel de croissance de la consommation de RTE Sud-Est s’est élevé à 1,2% contre 0,8% au niveau France sur la période 2006-2011 (hors activité d’enrichissement d’uranium). La partie orientale de la région PACA est parmi les plus dynamiques de l’hexagone avec un taux moyen annuel de 1,8% sur la même période.

 Schema décennal

05/11/2012

"Emplois d'avenir" dossier pratique

emplois d'avenir cg06Comment recruter un jeune en emploi d'avenir : site dédié du Ministère du travail

Le guide de l'employeur

Le formulaire de demande d'aide de l'employeur : demande d'aide cerfa

Emplois d'avenir : signature d'une convention d'engagement entre l'ADF et l'Etat

emplois d'avenir,cg06 emplois d'avenirLes jeunes sans qualification sont aujourd’hui les premiers touchés par la crise financière, économique et sociale.

Les départements de France s’engagent, aux côtés de l’Etat qui assumera 75% des rémunérations versées, à :

- Accompagner le déploiement des emplois d’avenir notamment au sein du secteur associatif (culturel, sportif, éducation populaire), du champ médico-social, de l’aide à domicile et de l’économie sociale et solidaire avec qui ils sont en contact quotidiennement dans les territoires.

- Mobiliser dans le cadre de ces emplois d’avenir les dispositifs sous leur responsabilité comme le fonds départemental d’aide aux jeunes ou l’accompagnement social lié au logement.

- Favoriser le recrutement de 7.000 emplois d’avenir dès 2013 au sein de leurs services dans les secteurs de l’économie sociale et solidaire, des services techniques, de la restauration collective ou encore des espaces naturels et sensibles. Ces jeunes bénéficieront d’une formation qualifiante. communiqué ADF

 

31/10/2012

Le 1 novembre 2012, les nouveaux « Emplois d’avenir » entrent en vigueur

 

emplois avenir.pngCommuniqué Marc CONCAS

Ce dispositif donne une chance aux jeunes en difficulté en leur offrant une première expérience professionnelle et une formation. Il concerne les jeunes de 16 à 25 ans (30 ans pour les personnes handicapées), sans diplôme, ou titulaire d’un CAP/BEP en recherche d’emploi depuis 6 mois sur les 12 derniers mois.

Les employeurs potentiels sont les associations, les collectivités locales mais aussi les entreprises privées. L’aide de l’Etat est importante : 75% du Smic pour les « Emplois d’Avenir » créés par les associations, les mairies, les départements, les régions, les agglomérations... 35% pour ceux créés par les entreprises. 

Alors que le chômage des jeunes progresse fortement, nous souhaitons que les députés UMP des Alpes-Maritimes, notamment Eric CIOTTI et Christian ESTROSI qui ont voté contre la loi à Paris sauront retrouver une fois de retour dans leur département les voix de la justice de l’intérêt général en ouvrant au Conseil Général, à la Métropole Nice cote d’Azur et dans les villes du département de nombreux « Emplois d’Avenir » au bénéfice de nos jeunes.

Informations : http://travail-emploi.gouv.fr/emplois-d-avenir,2189

23/10/2012

Résultats de la première enquête Eurobaromètre menée à l'échelon régional

union européenne,regions UE etat opinion 2012L'intéressante enquête d'Eurobaromètre offre pour la première fois une vision détaillée de la perception du public européen à un niveau régional. Entre le 20 août et le 15 septembre 2012, plus de 50 000 citoyens de l'UE, issus de 170 régions des 27 États membres, ont été interrogés.

UE-Opinion publique-Region sept2012.pdf

Opinion publique-Union Européenne- regions.pdf

03/10/2012

Kerry : les Conseillers généraux du Groupe saisissent A Montebourg

kerry,gourdon,vinciguerraLa Direction de l’entreprise grassoise a annoncé 77 licenciements sur 176 salariés. Le groupe Kerry qui a racheté l’entreprise le 1er décembre 2011 présente avant même la fin de la première année d’exercice un projet de réorganisation. Il est permis de s’interroger sur le bien fondé du motif économique évoqué.

Marie-Louise Gourdon et Jean-Raymond Vinciguerra qui suivent le dossier et soutiennent les salariés ont décidé de saisir le Ministre du Redressement productif :

.A-MONTEBOURG-KERRY-Grasse.pdf

Dans la presse :

Kerry Nice-matin 19-09-2012.pdf

Kerry-Nice-matin 27-09-2012.pdf

Kerry-Nice-matin 28-09-2012.pdf