Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2016

Séance extraordinaire du Conseil Départemental après l'attentat à Nice

malou12-12-2013-2.JPG

 Intervention de Marie-Louise GOURDON

Séance Extraordinaire du 22 Juillet 2016

Nous exprimons ici notre profonde compassion envers les familles des victimes, envers leurs proches ainsi que toutes les personnes qui ont assisté à cette tragédie et qui ont été profondément traumatisées.

 Nous partageons leur souffrance.                                                                                              

Nous nous associons à l’hommage aux forces de sécurité et de secours :

  • les forces de sécurité,
  • les agents de la police Nationale,
  • les gendarmes, les militaires,
  • les policiers municipaux,
  • les membres de la réserve civile et citoyenne.

Nous rendons hommage aux forces de secours qui ont réagi immédiatement avec détermination et abnégation :

  • les pompiers,
  • les personnels de la CROIX ROUGE, du SAMU, de la SECURITE CIVILE,
  • les personnels de santé : infirmiers, les chirurgiens qui se sont mobilisés et ont affronté des situations terribles,
  • les psychologues,
  • les commerçants et hôteliers qui ont accueilli ceux qui fuyaient.

Merci à tous les agents des collectivités et aux citoyens ou bénévoles qui ont manifesté leur soutien de mille manières.

Plus que jamais l’union des forces de la République est indispensable.

La désunion c’est ce que recherchent ceux qui sont à l’origine de ces attentats, de ces crimes.

C’est aussi ce que recherchent les extrémistes.

Mettons ensemble, notre détermination et notre énergie pour combattre le terrorisme qui s’attaque à nos valeurs.

En menant ce combat dans le cadre de ces mêmes valeurs.

Nous exprimons ici notre profonde compassion envers les familles des victimes, envers leurs proches ainsi que toutes les personnes qui ont assisté à cette tragédie et qui ont été profondément traumatisées.

 

19/07/2016

Après l'attentat de Nice, il faut distinguer "l'essentiel et l'accessoire"

Nice.jpgLe Premier ministre Manuel Valls qui était présent à Nice le 18 juillet pour l'hommage aux victimes, défend le bilan de son Gouvernement dans la lutte contre le terrorisme, déplore la "démagogie"  de l'opposition et appelle à la cohésion nationale.

Edition de Nice matin du mardi 19 juillet Valls-nousgagneronscetteguerre-NM19-07-2016.pdf

18/07/2016

Attentat à Nice - Conseil de Défense 18 juillet 2016

drapeaux berne.jpgLe deuil national de trois jours décrété samedi a culminé ce lundi à midi avec une minute de silence dans tout le pays. 42.000 étaient présentes sur la promenade à Nice

Le président de la République a rappelé ce matin « le deuil auquel le pays est confronté », et « face à cette situation [il a] rappelé l’obligation de rassemblement, de recueillement ». « Mais aussi pour ceux qui ont la parole publique, de dignité et de vérité » (B. Cazeneuve, 18/07/16).

« Cette journée est singulière, c’est une journée de deuil, marquée par la minute de silence » en hommage aux victimes. « Le moment viendra ou il faudra dire ce qui a été fait depuis plusieurs années pour la sécurité de la France et ce qui a été défait » sur ce même sujet avant 2012 (J-Y. Le Drian, 18/07/16).

On ne peut qu’être « choqué » et « attristé » par l'absence de « respect du deuil ». « Il n'y a pas eu de respect par un certain nombre d'acteurs de la classe politique de la période de deuil, immédiatement des polémiques sont survenues» (B. Cazeneuve, 18/07/16). AttentatNiceConseilDeDefense.pdf

 

15/06/2016

Message du ministre de l’Intérieur, M. Bernard Cazeneuve, prononcé lors de la cérémonie d'hommage à la mémoire de Jean-Baptiste SALVAING et Jessica SCHNEIDER,

index.jpgUne nouvelle fois, la France est en deuil.

Une nouvelle fois, deux fonctionnaires du ministère de l’Intérieur sont tombés, victimes d’une violence abjecte, sous les coups d’un criminel agissant au nom de l’organisation terroriste DAESH :

  • Le commandant de police Jean-Baptiste SALVAING,
  • Madame Jessica SCHNEIDER, adjointe administrative principale de l’Intérieur et de l’outre-mer.

En ce moment de deuil, nos pensées vont d’abord à leur fils âgé de trois ans, pris en otage, sauvé grâce à l’intervention courageuse des policiers du RAID et de la BRI, mais privé à jamais de l’amour de ses parents. Elles vont aussi au premier fils de Jean-Baptiste SALVAING. Elles vont à leurs familles et leurs proches, terrassés par le chagrin. Elles vont à leurs collègues des commissariats des Mureaux et de Mantes-la-Jolie, que j’ai rencontrés hier et dont je mesure les sentiments de tristesse et de colère.

A eux tous, je veux adresser aujourd’hui un message de sympathie, de compassion et de soutien, au nom de la Nation tout entière.

Car le crime dont Jean-Baptiste SALVAING et Jessica SCHNEIDER ont été les victimes a horrifié tous les Français.

Les Français connaissent le lourd tribut que les forces de sécurité ont payé pour assurer leur protection contre la menace terroriste.

Ils savent que, face aux épreuves d’une gravité exceptionnelle que notre pays a dû affronter depuis janvier 2015, ils ont toujours pu compter sur le courage, l’engagement et le dévouement des policiers et les gendarmes.

Ils mesurent les risques auxquels s’exposent tous ceux qui incarnent l’autorité de l’État et les valeurs de la République.

C’est parce que les policiers incarnent ces valeurs que, lundi soir, l’un d’entre eux, Jean-Baptiste SALVAING, a été froidement assassiné à son domicile, où le terroriste l’avait apparemment attendu pour mettre à exécution son projet criminel. Jean-Baptiste SALVAING n’a pas perdu la vie en service, alors qu’il encourait les risques qu’il avait choisi d’assumer en conscience dans son activité professionnelle. Et pourtant, s’il a été pris pour cible, s’il a été assassiné, c’est parce qu’il était policier. Si Jessica SCHNEIDER est morte, après avoir été prise en otage, c’est parce qu’elle était sa compagne et elle-même fonctionnaire au sein d’un commissariat de police.

Face à cette barbarie, je sais que vous réagirez avec les armes qui assurent votre supériorité sur l’ennemi : la solidarité, le sang-froid, la force de l’expérience, l’attachement aux valeurs républicaines et au Droit, la reconnaissance des Français.

Je veux vous assurer du soutien constant que vous trouverez auprès du Président de la République, auprès du Premier ministre et de son Gouvernement, dans la lutte que nous menons et pour laquelle vous êtes engagés, jour après jour, au péril de votre vie.

Ce combat est celui de l’époque. C’est celui de la démocratie. C’est un combat pour l’État de droit, sur lequel nous ne céderons rien. Ce combat nous imposera encore des efforts et des sacrifices. Il exigera de nous un engagement de tous les instants, une vigilance absolue et une rigueur exemplaire.

Nous le devons à tous ceux qui sont tombés face au terrorisme, à Jean-Baptiste SALVAING, à Jessica SCHNEIDER. En leur mémoire, je vous demande que nous observions ensemble une minute de silence et de recueillement.


27/11/2015

Hommage aux victimes : nous ne céderons ni à la peur, ni à la haine

27 nov.jpg

27 11 DISCOURS HOMMMAGE NATIONAL AUX VICTIMES DES ATTENTATS DU 13 NOVEMB....pdf

 

 

 

08/10/2015

Session extraordinaire du Département consacrée à la solidarité après les intempéries du 3 octobre

inondations.jpgLes orages et les pluies diluviennes qui se sont abattus sur le littoral des Alpes-Maritimes le 3 octobre ont tout emporté sur leur passage. On dénombre pour le moment 20 morts, des centaines de personnes sinistrées, des dégâts matériels considérables.

Face à l'ampleur et à la gravité du désastre, constatées par le Président de la République lors de visite de plus de 5h30 dimanche 4 octobre, le classement en état de catastrophe naturelle pour 14 communes est intervenu au Conseil des Ministres dès mercredi 7 et publié au Journal officiel  le 8 octobre. 

Aujourd'hui, après une minute de silence observée à la mémoire des personnes décédées, le Conseil départemental s'est réuni, en présence du Préfet des Alpes-Maritimes pour voter à l'unanimité de ses membres, des mesures de solidarité envers les particuliers, les entreprises et les collectivités rudement touchés. rapport CD 8 octobre 2015.pdf

Il a également remercié et rendu hommage aux maires mais aussi aux agents des services publics nationaux, départementaux et communaux mobilisés au service de la population.

Intervention de Marie-Louise Gourdon : interv MLG 8 octobre intemperies.pdf

Intervention de Jean-Raymond Vinciguerra inter JRV 8 octobre 2015 intemperies.pdf

 

ciotti,gourdon,vinciguerra,intempéries 3 octobre 2015NM 2015-10-09 CD-Inondations.jpg

 

 

18/09/2015

"Les réfugiés ont droit à la dignité et à la sécurité "

refugies 2015.jpgLe Préfet des Alpes-Maritimes met calmement les choses au point de manière très claire.

Une prise de position du représentant de l'Etat qui tranche sur le discours ambiant et dont la lecture est profitable.

Merci pour cette initiative intelligente et salutaire.

Nice matin 18 septembre 2015.jpg

 

 

24/04/2015

Séance d'installation dans les commissions et organismes - 24 avril 2015

20150402-CG06-installationDSC05668.jpg

Marie-Louise GOURDON et Jean-Raymond VINCIGUERRA participeront aux commissions et organismes suivants :

Commissions et organismes -24 AVRIL 2015.pdf