Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2013

PEDMA 06 - Note de position de Jean-Raymond Vinciguerra et Marie-Louise Gourdon

 

vinciguerra,gourdon,cg06,pedma 06,Il est impossible de réduire le tonnage incinéré avec des contrats de Partenariat Public Privé qui impliquent des livraisons minimum de déchets aux équipements de traitement.

Il est tout aussi impossible d’atteindre les quotas de valorisation matière des OMM imposés par les directives européennes et la législation tout en fournissant des quantités minimales imposées à des fours obsolètes qui ne supportent pas des hauts PCI.

Le but étant de respecter les dispositions législatives en matière de recyclage matière des déchets, et d’anticiper les évolutions de la réglementation.

des solutions existent pourtant Dechets- Note de positionJRV-MLG.pdf


16/01/2013

Le SIVADES abandonne un projet d'incinérateur mais la partie n'est pas gagnée

incinerateur grasse,vinciguerra,sivades

Le SIVADES abandonne un projet de traitement que nous combattions, c’est une bonne nouvelle, pour autant il ne faut surtout pas laisser croire que la partie est gagnée.
Les "solutions" avancées par les membres du comité syndical du SIVADES méritent d’être éclaircies.

Appeler le Conseil Général à la rescousse c’est demander à brûler ailleurs ce qu’on renonce à brûler ici. Les populations concernées à Antibes-Vallauris et à l’Ariane ne l’accepteront pas et c’est parfaitement légitime.

S’en remettre au Conseil Général, c’est accepter à terme l’application de son Plan des Déchets qui prévoit toujours un centre de valorisation thermique, donc un incinérateur, à l’ouest du département.

Le revirement de Monsieur Leleux, qui, depuis quelques jours affirme qu'il refuse  l’incinération - brûlant en quelque sorte ce qu’il a adoré – et qui, dans le même temps, rejette l’installation d'un centre de compostage sur le site où il avait accepté, sans réserve, un incinérateur, nous interroge : serait-il à nouveau favorable à l’implantation (de quoi ?) aux Roumiguières ?

Le plan des déchets est l’objet d’un recours auprès du Tribunal Administratif, nous ne le retirerons pas.

Nos propositions alternatives visent un meilleur respect de la loi en matière de gestion des déchets et de recyclage réel. Pour y parvenir il faut convaincre nos décideurs départementaux que bien des habitudes doivent être abolies, comme la collecte des déchets en mélange ou les centres de traitements massifs et très centralisés qui, au prétexte d’économie d’échelle ne sont que des solutions de facilité pour les prestataires de services et produisent de piètres résultats.Le forum associatif départemental des déchets va se réunir la semaine prochaine afin d’élaborer une réponse commune des associations de riverains et de défense de l’environnement à ce problème qui est départemental.

Ceux qui souhaitent diviser les associations n'y parviendront pas.

Jean-Raymond VINCIGUERRA


01/01/2013

Les élus du Groupe socialiste, radicale et écologiste vous souhaitent pour

2013.jpg


Sérénité et bonheur

Solidarité et partage

 

Una annada plena d'esper,

que cadun siegue urous

dins l'amistat e l'afecion

15:02 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |