Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2017

Convocation des électeurs pour l'élection du Président de la République

logo_elysée.jpgEn métropole, les électeurs sont convoqués le dimanche 23 avril 2017 et en cas de besoin le dimanche 7 mai.

Le scrutin sera ouvert à 8 heures et clos à 19 heures voir le : Décret

20/02/2017

Les recours rejetés sur le prolongement de la pénétrante Cannes-Grasse

Le Tribunal Administratif de Nice a rendu ses jugements et rejeté les requêtes présentées par deux associations, une société, ainsi qu'une riveraine du chemin des Chênes.

Voir la totalité de l'article ci-dessous :

NM 2017-02-18 DUP PCG jugement TA.jpg

16/02/2017

Le délit d'entrave à l'IVG définitivement adopté par le Parlement

 Hémicycle plein - vue panoramique

Cette loi permettra de pénaliser les sites de « désinformation » sur l’interruption volontaire de grossesse.

Deux ans de prison et 30 000 euros d’amende, voilà à quoi s’exposeront désormais les « militant[s] anti-IVG 2.0 », comme les appelle Catherine Coutelle (PS, Vienne), rapporteuse de la proposition de loi sur le délit d’entrave à l’IVG, qui a été définitivement adopté par le Parlement, jeudi 15 février, avec un dernier vote des députés.

Cette proposition de loi, qui avait été rédigée par le PS, a été âprement combattue par une partie de la droite et par le mouvement provie.

Elle a été votée à main levée à l’Assemblée nationale. Tous les groupes de gauche et une majorité de l’UDI ont voté pour, tandis que Les Républicains ont voté contre ce qu’ils considèrent comme « une atteinte à la liberté d’expression ».

Le texte prévoit de pénaliser les sites de « désinformation » sur l’IVG qui cherchent, « dans un but dissuasif (…), à induire intentionnellement en erreur » les femmes s’informant sur l’avortement. Il s’agit d’une déclinaison du délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse créé en 1993 pour les « commandos » qui venaient perturber les établissements pratiquant l’avortement ou menacer les personnels hospitaliers.

 

Lire la suite

05/02/2017

Les résultats du 2e tour des primaires citoyennes du 29 janvier 2017

2e tour,primaires,gauche,parti socialiste

État définitif de la participation : 2 046 628

  • Manuel Valls 41,31% des suffrages exprimés
  • Benoît Hamon 58,69% des suffrages exprimés
  • Votes blancs et nuls 1,60% des votants
  • Nombre de bureaux de vote centralisés : 7208 (soit 100% des bureaux de vote)
  •  
     

                                      

    Manuel Valls                                             Benoît Hamon
    41,31% des suffrages exprimés            58,69% des suffrages exprimés
     

               Télécharger les resultats complets du second tour

     resultats complets du second tour des primaires

     

    02/02/2017

    JOURNAL INFO 06-Budget Primitif 2017

    Le domaine des solidarités sociales constitue la compétence essentielle du Département. Avec 524 M€, il représente 38% du Budget 2017.

    Ces actions de solidarité s'adressent à une partie importante de la population : les familles à faible revenu, aux petites retraites, aux personnes en situation de handicap, aux plus fragiles.

    En 2014, l'Etat avait autorisé les départements à augmenter la taxe sur les ventes immobilières pour compenser les hausses d’allocations de solidarité. Le Département l'a fixée au taux le plus élevé. Ainsi, entre les budgets 2014 et 2017 son produit a progressé de 75 M€ alors que les dépenses de solidarités de 9 M€

    Nous pourrions donc faire mieux pour ceux qui sont le plus en difficulté.

    L’action en faveur des personnes âgées bénéficie de la loi d'adaptation au vieillissement voulue par le Gouvernement en 2016. Une grande avancée qui permet d’augmenter l’APA, de diminuer les restes à charge et de créer un droit au répit pour les aidants.

    Sur l’investissement, le Département peut encore en 2017 compter sur une partie des recettes exceptionnelles liées à la vente de ses parts de l’aéroport pour 81 M€.

    Ces recettes ont permis d'accélérer quelques projets, dont la sécurisation des collèges, en 2016 et 2017 et de réduire la dette qui reste cependant à un niveau très élevé: 827 M€ (60 % de + que la moyenne) et limite nos capacités d'investissement.

    Marie-Louise GOURDON

    Conseillère départementale des Alpes-Maritimes

    http://groupe-socialiste-alpes-maritimes.blogspirit.com